jeudi 7 juin 2007

Parabole de la réduction d'impôts

Pour tout ceux qui pensent encore aujourd'hui que les plus gros revenus devraient être encore plus taxés qu'ils ne le sont aujourd'hui... Pour tout ceux qui maintiennent que ce sont les catégories les plus riches qui ont le plus profité des réductions récentes d'impôts, voici une explication simplifiée et compréhensible par un enfant de cinq ans......

Dix compères dans un bar

Imaginons que, chaque jour, dix hommes de retrouvent pour aller boire une bière.

La note pour ces dix personnes revient à 100 €. Nos dix personnes sont inégalement riches et donc ils ont décidé qu'ils appliqueraient à la facture le même principe que celui qui prévaut à la taxation. Graduellement et par tranche ainsi que chacun participe selon ses moyens.

Ainsi, les quatres premiers, les plus pauvres, ne paient rien.
Le cinquième va payer 1 €
Le sixième paiera 3 €
Le septième, 7 €
Le huitième, 12 €
Le neuvième, 18 €
et notre dixième, le plus riche, paiera le solde, 59 €...

Et ainsi, les dix hommes se retrouvent qutodiennement dans le bar et le temps passe. Ils sont tous heureux de l'arrangement conclu le premier jour et tous les jours, la note de 100€ continue a être répartie entre eux de cette manière.

La réduction...

Un jour, le propriétaire du bar vient les voir:
"Vous êtes d'excellents et fidèles clients, je n'ai jamais eu à me plaindre de vous et je vous propose donc, pour vous en remercier, de réduire le prix de vos consommations. Au lieu d'avoir une note de 100 €, à l'avenir, vos boissons vous ne vous coûteront plus que 80 €".

Le groupe décida qu'il serait sain que tous bénéficient de la réduction offerte.

Ainsi, les quatre premiers n'en furent pas affectés et continuèrent à ne rien payer et à boire "pro-deo".

Mais... les six autres, ceux qui payaient pour tous? Comment donc allaient-ils répartir les 20 € de réductions de telle manière que chacun recevrait une part équitable?

Ils réalisèrent que 20€ divisés en 6 donnent 3,33€...
Mais, s'ils soustrayaient cette somme de ce que chacun payait, alors le cinquième et le sixième étaient payés pour venir boire leur verre avec les autres...

La barman leur suggéra de plutôt réduire les sommes que chacun payait par le même ratio que celui utilisé pour répartir la note globale.

Après avoir recalculé les montants de chacun cela donnait ceci:
Le cinquième, tout comme les quatre premiers ne paiera plus rien (réduction de 100%)
Le sixième paie maintenant 2€ au lieu de 3 (réduction de 33%)
Le septième paie 5€ au lieu de 7 (réduction de 28%)
Le huitième paie 9€ au lieu de 12 (réduction de 25%)
Le neuvième paie 14€ au lieu de 18 (réduction de 22%)
Le dixième enfin paie 49€ au lieu de 59 (réduction de 16%)

Les six compères s'en sortent donc tous mieux qu'avant et les 4 premiers continuent à boire gratuitement.

Quand on compare ce qui ne l'est pas...

Mais, une fois sorti du restaurant, ils commencèrent à comparer leurs économies...

"J'ai seulement reçu 1€ sur les 20 de réduction!" déclara le sixième homme. Il pointa le dixième homme, "Mais lui, il en a eu 10!".

Le cinquième homme renchéri "C'est vrai! J'ai économisé 1€ aussi, et lui en a obtenu 10 fois plus! C'est INJUSTE!"

"Entièrement vrai!" s'exclama le septième. "Pourquoi recevrait-il 10€ quand je n'en reçois que 2? Le riche obtient plus de réduction que tout le monde!"

"Maiiiiiis, attendez une seconde" jappèrent les 4 premiers à l'unisson. "Nous n'avons RIEN reçu du tout! Le système exploite le pauvre!!!"

Ainsi, les neuf hommes entourent le dixième et commencent à le battre.

Sous des cieux plus cléments...

Le soir suivant... le dixième homme ne rejoint pas les neufs compèrent pour boire leur verre quotidien... Les neufs hommes s'asseyent donc et commencent à boire sans lui.

Vient le moment de payer... Et là, ils découvrent qu'ils n'ont pas assez d'argent pour payer leurs consommations. Ensemble, ils ne réunissent même pas la MOITIE de la note...


Et ça... c'est la façon dont notre système d'imposition fonctionne.

Les personnes qui paient le plus de taxes recoivent le plus grand bénéfice d'une réduction d'impôts.

Attaquez les trop, taxez les trop fort pour le simple fait d'être plus riche (trop riche oseront certains sans même voir les efforts consentis pour parvenir à celà), et ils finiront par ne plus venir.

En réalité, ils iront juste boire sous des cieux plus cléments où l'atmosphère est un peu moins hostile face à leur réussite.
(texte attribué à David R. Kamerschen, Ph.D., Professeur d'économie de l'Université de Georgie).


Ce texte illustre à merveille l'attitude de certains partis qui condamnent le fait que la catégorie la plus riche de la population a bénéficié le plus de la réduction d'impôts... ce qu'ils oublient de dire, c'est qu'ils calculent en terme absolu et non en terme proportionnel...

Pour ceux qui comprennent... je pense qu'il n'y a rien de plus à expliquer..
Pour ceux qui ne comprennent pas, aucune explication n'est possible...

3 commentaires:

  1. Je trouve ce texte "excellent". Même si l'auteur en est contesté, la façon de diffuser le message est vraiment très "pédagogique".
    Je me suis permis d'emprunter votre version pour la diffuser sur mon blog.

    RépondreSupprimer
  2. je vous en prie, je n'ai pas mis de copyright sur la traduction.
    Il existe en effet un débat sur l'auteur réel du texte, j'en ai trouvé 5 et tous admettent modestement qu'il n'est pas d'e mais en reconnaissent la valeur...
    Bonne nuit.

    RépondreSupprimer
  3. je vous en prie, je n'ai pas mis de copyright sur la traduction.
    Il existe en effet un débat sur l'auteur réel du texte, j'en ai trouvé 5 et tous admettent modestement qu'il n'est pas d'e mais en reconnaissent la valeur...
    Bonne nuit.

    RépondreSupprimer