mardi 15 janvier 2008

Quand la science étudie les partis politiques

Aujourd'hui, sur le blog de Pourquoi Pas? un excellent post.
Une analyse scientifique des programmes des partis francophones et flamands qui étudie les convergences et divergences.

Je ne résiste pas à l'envie vous copier les conclusions:

Au fil des scrutins fédéraux, les programmes des partis flamands convergent alors que ceux des partis francophones divergent de plus en plus.

L'attitude du MR qui a consisté à débaucher d'anciens élus PSC d'abord (cf MCC, Richard Fournaux,...), à sortir les affaires PS peu avant les élections pour discréditer l'adversaire ensuite, a certes été payante pour le MR mais a affaibli significativement les liens entre les partis francophones.

La récente crise de persévération mentale des leaders MR, qui n'ont de cesse de dénoncer le "cartel cdH-PS", la rivalité des deux leaders PS/MR contribuent à entretenir cette tendance centrifuge qui continue à animer le paysage politique francophone, jusqu'à ces derniers jours encore.

Les mobilisations politiques du coté francophones (hormis Ecolo...) ne se font pas pour un programme (francophone?) mais contre les autres partis francophones.

A l'inverse, du coté flamand, les partis se sont repositionnés autour des propositions nationalistes votées par le parlement flamand en 99, largement d'inspiration CVP. Le paysage politique flamand est donc,lui, animé d'une dynamique centripète.

Les nouvelles discussions débutant aujourd'hui démarrent donc sous de tristes augures pour les francophones...



Le post complet peut être consulté sur : "Pourquoi Pas?"

Le copyright des conclusions appartient à Pourquoi Pas?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire