mardi 12 février 2008

L'avis de la Consultante en Environnement

Une de mes connaissances est Consultante en Environnement et me fait parvenir la réaction suivante:

Je viens de parcourir ton constat sur les éoliennes.
Dommage que tu ne parles que de la situation française, mais bon, d'un pays à l'autre, l'essentiel reste valable.

D'un point de vue biologique, et comme il est cité dans l'article, l'éolienne repose sur un énorme bloc de béton qui empêche toute vie souterraine (vers et autres animaux détritivores).

Et contrairement à ce qu'on laisse penser, il y a bien un problème pour les oiseaux migrateurs qui sont perturbés par les tourbillons d'air. Notons aussi que pratiquement personne ne s'est posé la question du LCA (life cycle analysis) de l'éolienne et du fameux bloc de béton.

Pour construire tout cet édifice, de l'électricité produite par le nucléaire a été utilisé.
Pour faire fonctionner cette éolienne ... et bien il faut de l'électricité encore d'origine nucléaire ou de TGV!!! Aberration, non? La réorientation des pales ou de l’axe de rotation et l’arrêt du moteur sont commandés par de l’électricité.

Puis, il ne faut pas trop de vent et pas trop peu non plus. Mais, il faut que l’éolienne culmine à plus de 80 m de haut pour bénéficier du vent plus fort et régulier. Et il faut encore signaler les dites éoliennes aux transports aériens par une lampe rouge ... tiens, tiens, il lui faut aussi de l'électricité ... nucléaire à celle-là.

Ah, et d’un point de vue paysager, outre que personnellement je les trouve laides et qu’elles n’ont rien à faire dans le paysage naturel, pourquoi construit-on ce genre d’édifice quand on est à l’heure de l’enfouissement des lignes HT permettant la disparition des pylônes électriques ?

Mais, mesdames et messieurs, c'est de l'énergie verte que vous voyez là!

L'éolien, c'est l'atout politique pour se donner bonne conscience et pour le peuple qui ne se pose pas de question, soit 99% de la population ... Dans le même ordre d'idée, la Belgique veut stopper la production d'électricité nucléaire, en favorisant l’énergie verte.

Seul problème, c'est que le relief de la Belgique ne dispose d'aucun grand fleuve permettant un barrage, l'éolien est limité par la répartition du territoire (voir PRAS et autre). Seul bémol, une « commission » va être créée dans les prochains jours afin de réfléchir avec tous les acteurs à l'implantation d'un parc éolien ... il est temps! Si cela peut éviter tout développement anarchique de parcs éolien… Bref, si a Belgique veut abandonner le nucléaire, elle devra se fournir en électricité ... en France... où l'électricité est produite par le nucléaire! Bref, j'adore tous ces gens qui prennent des décisions sans réfléchir et qui s'entoure d'"environnementalistes" peu qualifiés ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire