mercredi 20 février 2008

Mise à mort en direct...

Voici aujourd'hui un commentaire un peu sombre. Mes amis français lecteur s de ce blog ne s'y retrouveront peut être pas, il s'agit d'un nouveau mic mac belge...

Ainsi donc, nos journaux font leurs grands titres :
Les Aveux de Maître Hissel (Le Libre 20/02/2008)
Victor Hissel, l'usurpateur (édito de Michel Konen, 20/02/2008)
Me Hissel en aveux (le Soir, 20/02/2008)
Les aveux complets de l'avocat Hissel (La Dernière Heure, 20/02/2008)

Je ne sais pas si Maître Hissel a pratiqué ce dont on l'accuse, je sais juste, à ce stade, que même la voie officielle ne confirme rien. Et quand bien même ce serait le cas, je rappelle que toute personne est présumée innocente jusqu'à ce qu'un jugement soit émis.

Je reprends texto ce qui figure dans un des articles (ils sont tous du même accabit)
  1. gros titre: LES AVEUX...
  2. rien d'officiel: (...)est passé aux aveux selon des informations non officielles apparues mardi et relayées d'abord par "Sud Presse" (...)
  3. la parole d'un journaliste vaut plus que celle d'une personne présumée innocente: Contrairement à ses dénégations publiques de la veille, il avait reconnu dès jeudi dernier les faits de manière complète.
  4. on prend la tangente quasi en gris clair petits caractères de contrat: On attendra cependant une confirmation officielle avant de dire certains tous ces épisodes.

En un mot, dire qu'on a arrêté maître Hissel : OUI
Donner le motif si celui-ci a été fourni par une source officielle: OUI

Personnellement, je n'en sais rien si ce qui est dit est vrai ou non, mais je refuse de hurler avec les loups! Pour savoir, j'attends les suites officielles de l'enquête. J'imagine, et j'ai probablement tort de le faire, que Sud Presse n'a pas inventé cette information et qu'elle est solidemment étayée. Il n'en reste pas moins que nous n'en sommes pas à la première manipulation organisée et relayée par les médias.

Jour après jour, la presse se fait le relais de rumeurs, jette la vie des gens en pâture à l'opinion publique. Heureusement, il y a deux semaines une proposition de loi a été déposée qui devrait limiter cette désagréable pratique et rappeler une fois pour toute aux journalistes le principe de la présomption d'innocence.

Un peu de mémoire!

Souvenons de la façon dont Elio Di Ruppo a été jeté en pature à l'opinion publique à l'époque. Souvenons des "charniers" roumains... Les exemples sont nombreux.
Et bien que blanchis par la suite, les personnes qui ont été éclaboussées par le scandale en ressentiront toujours les effets. Il y auara toujours de bonnes âmes pour sussurer dans leur dos "...peut être... mais bon.. vous savez, il n'y a pas de fumée sans feu hein..."

Il est probable que demain, si pas aujourd'hui, un communiqué officiel du ministère (pardon, Service Publique Fédéral) de la Justice réponde de manière circonstanciée, en confirmant ou infirmant l'information donnée. Il est probable qu'on me dira alors : "ben tu vois".

Et bien OUI, je vois... je vois qu'aujourd'hui, une fois de plus, on relaie de l'information non vérifiée, non confirmée. Avec bien sur de petites précautions oratoire pour éviter le procès... mais on le fait quand même! Est ce qu'avoir cette information demain aurait changé la vie des citoyens? NON! La seule chose que ça change, c'est le chiffre de vente des groupes de presse! Une fois de plus, on aura confondu Information et Passion...

Messieurs, on ne joue pas avec la présomption d'innocence! Aujourd'hui, j'ai le sentiment de cottoyer une presse de canivaux, de bas étage. Le métier de journaliste est décidemment bien galvaudé aujourd'hui.

Marc Metdepenningen sauve l'honneurde la profession

Heureusement, un journaliste sauve l'honneur de la profession, Marc Metdepenningen dans le Soir avec son Edito : Victor Hissel : l’inimaginable inculpation (Le Soir 20/02/2008)
(...)Il faut espérer et redouter que l’inculpation signifiée à l’avocat liégeois Me
Victor Hissel pour détention de matériel pédopornographique récupéré auprès d’un
réseau international repose sur des bases solides.(...)

Au moins, il pose le doute raisonnable dès le départ, insiste sur le fait qu'à ce stade en fait, on ne sait pas encore vraiment.

5 commentaires:

  1. Maître Hissel a avoué... et il est en liberté aux conditions de se faire soigner et de ne plus toucher d'ordinateur en privé : ces onst ses propres déclarations.

    RépondreSupprimer
  2. Cher Anonyme,

    A l'heure de ma publication, cette information n'était pas sortie.
    Je ne tiens pas à faire ici une tribune concernant le statut, la culpabilité de maître Hissel.

    L'utilisation du cas de maître Hissel se fait indépendamment des faits. Mon propos est simplment de souligner que l'on publie des informations sans que celles-ci soient controlées et un minimum officialisée.

    Je ne connais pas le fond du dossier, je ne suis pas partie au proces, je ne suis qu'un citoyen qui trouve que l'on joue un peu facilement avec la réputation des gens dans la presse.

    Un autre lecteur me rappelait fort opportunément le cas de Boulangerie Nihoul qui dut fermer ses portes, mise en faillite par un propos erroné d'une chaine de télévision. En effet, cette enseigne avait vu son nom rapproché de celui d'un des protagonistes de l'affaire Dutroux. Malgré les démentis, ce magasin n'a jamais pu se redresser...

    Donc encore une fois, nulle présomption de culpabilité, je pense que les journalistes purraient attendre une déclaration plus officielle du parquet ou de l'avocat de maître Hissel.

    RépondreSupprimer
  3. Après contrôle, rien ne confirme ce que vous mentionnez. Au contraire, une série de démentis ont été communiqué par son avocat maître Masset.
    De même, maître Hissel réfute devant les caméra ce qu'il "aurait reconnu".
    Avant de lancer une tempête, attendons une communication officielle...

    publié sur lalibre.be en cours de soirée :

    Le conseil de l'avocat liégeois Victor Hissel, inculpé pour détention d'images pédopornographiques, dément que son client ait utilisé une carte de crédit pour "acheter" des images pedopornographiques. "Le parquet a démenti l'information. Celle-ci est tout à fait fausse", a expliqué Me Andrien Masset.

    Me Masset dénonce la violation du secret de l'instruction, qui a permis à certaines informations de se retrouver dans la presse. "Certaines sont exactes, d'autres sont complètement érronées et même fantaisites", a-t-il commenté.

    Me Masset confirme ainsi que Victor Hissel a bien été inculpé et qu'un dossier a été ouvert. "Pour le reste, nous ne tenons pas à faire l'instruction de ce dossier dans la presse", a-t-il souligné. Concernant d'éventuels aveux de son client, Me Masset souligne que "ça dépend ce qu'on entend par aveux". Par contre, il dément formellement toute utilisation de carte Visa pour acheter des codes permettant l'accès à des images pédopornographiques. "C'est n'importe quoi!", a-t-il commenté.


    Bref, admettons qu'à cette heure on ne sait pas et laissons la justice travailler sereinement...

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait d'accord avec vous, mais avec un bémol concernant le journaliste qui sauve l'honneur...

    Ce que M. Metdepenningen vient de faire sur l'histoire du père de Mischa Defonseca : http://www.lesoir.be/channels/cinema/misha-defonseca-survivre-avec-2008-03-07-582711.shtml
    me semble assez éloigné du véritable journalisme et beaucoup plus proche d'un lynchage en règle.
    Je ne dis pas que ce qu'il dit est faux, je ne dis pas qu'il n'y a pas une vraie enquête, mais je me pose de sérieuses questions sur les raisons d'une telle enquête sur un gars mort qui, par sa trahison, aurait causé la mort de 10 personnes durant la seconde guerre mondiale... Si vraiment, cela mérite un tel article, je pense qu'il y aurait encore pas mal d'articles à écrire sur la question...
    Pourquoi ne met-il pas ses "talents" d'enquêteurs à résoudre d'autres enquêtes autrement plus d'actualités?!? Peut-être est-ce plus risqué que de critiquer les morts?

    Signé Sk1ppy!

    RépondreSupprimer
  5. sk1ppy
    je vois pas le rapport avec defonseca. Cette dame se prétendait juive et victime de la shoah. Elle a berné des millions de lecteurs de son autobiographie et de son film pour le pognon. Donc, c'était quand meme pas mal de savoir que tout cela était faux!

    RépondreSupprimer