vendredi 2 mai 2008

Et bien allez y! Créez donc une entreprise!

Les imposteur du travail...

Les destinataires de mon ire sont sans contexte le Parti Socialiste et les syndicats!
Alors donc, le problème chômage, c'est la faute aux patrons!

Si certains en ont maaaaaarre des parvenus au parti socialiste, moi j'en ai marre des abrutis, des conseilleurs non payeurs, des donneurs de leçons, des enragés de la taxation.

Alors, à nouveau, le premier mai a été l'occasion de mettre en accusation les patrons! Merci le PS, merci les syndicats!

Ainsi Rudi Demotte ne trouve rien de mieux à déclarer que les patrons et entreprises sont:

des "imposteurs du travail" à l'occasion du 1er mai fêté à Tournai. (monsieur Demotte visait directement l'UWE (union wallone des entreprises) qui se plaignait de l'inefficacité des services publics, le prix des soins de santé et de la FGTB qui ne jouerait pas le jeu de la concertation sociale.)

"Oui, les imposteurs du travail et je pèse mes mots. Ils veulent pour eux le paradis et l'amnistie fiscale mais exigent des contrôles renforcés pour les chômeurs. Ils veulent pour eux la richesse mais pour les autres un partage de la précarité".

Il a visé notamment le patronat accusé de vouloir toujours plus de précarité des travailleurs et des services publics affaiblis au nom de l'efficacité économique.

Selon M. Demotte, il faut oser dire la vérité: "la première cause du chômage en Wallonie, c'est, bien sûr, une création d'emploi insuffisante".



La différence entre un entrepreneur et un chômeur

Comment osez-vous monsieur Demotte me traîter d'imposteur du travail?
Je souhaite plus de contrôles des chômeurs? OUI, je souhaite plus de contrôles, non seulement sur les chômeurs, mais aussi sur l'argent prélevé à la collectivité!

Moi, monsieur Demotte, je ne gagne pas de l'argent public! Je crée de la richesse! Et c'est aussi grâce à cette richesse, monsieur Demotte, que nous pouvons financer les hordes des ministres, les cohortes de chômeurs (16% en Wallonie!), l'armée de fonctionnaires (25%!).

Alors oui, je ne souhaite pas, j'EXIGE un contrôle accru!

Et VOUS? Avez-vous créé une entreprise? Avez-vous créé un emploi sur vos deniers personnels? Avez-vous eu le culot de mettre votre maison en garantie? Et vous, au lieu de donner des leçons gestion au patron et au lieu de vous mettre en grève, combien d'entreprises avez vous créées? Combien d'emplois avez vous mis à la disposition des travailleurs? Quand donc appliquerez-vous vous-même vos grandes leçons de gestion?

J'en ai par dessus la tête que l'on mette les entrepreneurs de ce pays au pilori! Moi l'argent que je gagne monsieur Demotte, je ne le vole pas! Je ne le reçois pas en recevant un contrat par un ami ministre, bourgmestre, ou en devenant fonctionnaire au parlement Wallon (d'après votre ami José Happart, il suffit de faire partie de la famille, fi donc des processus de recrutement!).

Un ministre, un fonctionnaire monsieur Demotte CONSOMME du budget de l'Etat que l'indépendant, l'employé, l'entreprise alimente! Un peu de respect je vous prie pour les gens qui vous paient votre salaire!

Alors entre un parlementaire socialiste népotiste, entre un bourgmestre socialiste qui "arrange" les contraventions, entre vous et moi... QUI EST L'IMPOSTEUR DU TRAVAIL?

Moi? Moi qui aurai une pension inférieure à celle d'un chômeur qui n'aura jamais travaillé de sa vie? (oui, oui, vous pouvez contrôler, la pension d'un indépendant est inférieure à celle d'une personne n'ayant jamais ni travaillé ni cotisé...). C'est ça que vous appelez "vouloir toute la richesse et aux autres le partage de la précarité?"

Vous savez combien ça coûte de créer un emploi? Pour autant que je trouve le personnel qualifié? Et pourtant je le fais monsieur Demotte!

Et je ne vous parle pas que du coût financier. C'est toute l'organisation que nous devons mettre en place autour. Ce sont les tracasseries administratives (et je ne vous parle même pas du corps des fonctionnaires pour qui indépendant/entrepreneur = fraudeur)!

Défense de l'impôt

Car enfin, j'ai bien entendu le laïus hypocrite de votre président! Grâce à la sécurité sociale on ne paie que... pour un cancer, que .. pour ci...

Je défends aussi l'impôt monsieur Demotte, mais je défends un impôt JUSTE, bien géré, convenablement et raisonnablement distribué.

La vérité aurait été de dire : "nous pouvons vous offrir les même services de sécurité sociale en vous prélevant moins, mes chers concitoyens! " Pour cela, il faudra un peu de travail pour palier au gaspillage, népotisme, gabegie ou mauvaise gestion. Savez vous, par exemple, combien coûte la distribution des allocations de chômage par les syndicats monsieur Demotte?

La vérité aurait été de dire: "voyez vous, camarades, en Belgique, nous sommes des Copperfields. Nous sommes le pays le plus lourdement taxé au monde... mais aussi celui où les pensions sont les plus faibles! Ou le revenu de remplacement comme le chômage est le plus bas. Nous sommes le pays ou la fiscalité automobile rapporte six milliards d'euro mais où vos routes sont les plus pourries d'Europe. Ah oui, c'est juste, nous avons besoin de 800 millions d'euro pour les entretenir mais n'y affectons que 160.... Hein? Le reste des 6 milliards? Pfouit... envolés... c'est ça l'effet Copperfield."

La vérité aurait été d'oser dire aux gens que pour 100 euro qu'ils dépensent, 20 le sont non pour le produit mais pour l'Etat! Et que pour recevoir ces 100... ils ont du percevoir un brut de 170 à 200! Et que par dessus cela, il y a encore les coûts pour le patron qui fait que le coût de ces 80€ (100-20) sont en réalité de 270 à 300€ pour la société!

La vérité monsieur Demotte, c'est de dire aux gens qui héritent de tiers de 100€ qu'il doivent 80€ à l'Etat comme taxe sur la mort! Alors monsieur Demotte? QUI VEUT LA RICHESSE DES AUTRES?

La vérité aurait été de dire, monsieur Demotte, que la précarité, on évite d'en accuser les gens qui travaillent et paient des impôts quand on touche dans les 200.000€ par an quasi net d'impôts. Et quand en sus de ce salaire, on est nourri et blanchi par la communauté. Non monsieur Demotte, on ne permet pas!

Services publics "affaiblis"?

Comment osez vous dire "des services publics affaiblis au nom de l'efficacité économique" alors même que la Belgique est un des pays avec le nombre de fonctionnaires le plus important par habitant!

Si nous ne remplacions qu'un fonctionnaire sur trois, monsieur Demotte, il nous faudrait 25 ans pour arriver à la moyenne européenne! Ca c'est la vérité! Comment avec un tel corps de fonctionnaires pouvons nous effectivement faire preuve d'autant d'innefficacité!

Comment osez vous mentir aussi délibéremment à nos concitoyens. Regarder donc les pays nordiques que vous vantez tant! Sont-ils mal géré? Non, pourtant, étrangement, le nombre de fonctionnaire par habitant est largement inférieur au nôtre.

Les USA, leur IRS (administration fiscale) fait, je pense 30.000 personnes... en Belgique nous en avons ...28.000! L'impôt est-il moins bien collecté aux états unis?

Nous avons 60 ministres et secrétaire d'Etat... il en faudrait 360 à la France alors pour être bien gérée?

Je suis en colère!

Alors maintenant je suis en colère! Me faire traiter "d'Imposteur du travail", moi qui ne compte ni mes journées, ni mes heures. Moi qui paie des impôts à qui mieux mieux. Moi qui m'efforce de créer de l'emploi. Je pense à tous les indépendants qui se lève le matin, tous ces employés qui bravent les matins pluvieux et frisquet pour faire tourner ce pays, produire une richesse qui est honteusement prélevée et lamentablement gérée.

Nous nous faisons insulter par le numéro deux d'un parti qui, ne l'oublions pas, a trempé dans toutes les affaires, les magouilles des 30 dernières années, ça me met en colère.

CE NE SONT PAS LES HOMMES POLITIQUES QUI CREENT DE L'EMPLOI RUDI!

Où passe donc l'argent que vous prélevez sur le travail, sur les salaires? Où passe l'argent récolté en TVA?

Moi un imposteur du travail? J'ose espérer que vous allez faire amende honorable et vous excuser auprès des classes laborieuses de ce pays.

7 commentaires:

  1. Comme quoi, la meilleure solution est de ne rien faire de visible, de ce qu'ils peuvent taxer.
    Abrutis ils sont, abrutis ils resteront... nos hommes politiques et fonctionnaires associés.

    RépondreSupprimer
  2. Félicitations pour cet article. Ca mériterait de devenir une pétition sur www.lapetition.be

    RépondreSupprimer
  3. boh.. j'ai hésité à l'envoyer à Monsieur Demotte.
    Son adresse mail est sur son blog...

    Mais pour avoir déjà interpellé l'un ou l'autre de nos "représentants" (qu'ils soient ministres, parlementaire ou autre) je n'ai même pas envie.

    La plupart du temps, ils ne répondent pas. Quand ils répondent, ils le font avec 4 à 5 mois de délais et en répondant des banalités.

    hummm... allez.. je mets la motions au vote. Si 10 lecteurs votent pour, je l'envoie. Et je publie la réponse que je recevrai( si j'en reçois une).

    Au passage, si quelqu'un connait une adresse mail pour joindre Eric Domb, qu'il n'hésite pas à se faire connaître. Le terme "imposteur du travail" lui ayant été directement adressé via l'UWE.

    à vos votes... prêts... partez!

    RépondreSupprimer
  4. Ils répondent si on leur dit ce qui leur fait plaisir, sinon, rien. Même pas une réponse à une question légitime.
    Félicitations pour votre article.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour vos chaleureux commentaires!
    ...
    pendant ce temps... à la chambre... on ne pense qu'à BHV... Même pas moyen de créer en paix...
    ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Aaaah entarter Rudy mmmmmmmmh, voilà que je me prends à fantasmer.

    RépondreSupprimer
  7. Quelle belle et légitime colère.
    Je vote "pour"

    RépondreSupprimer