mercredi 7 mai 2008

Grève "Spontanée"...

Tiens, une fois n'est pas coutume, les dépôts hennuyers de la SNCB se sont mis en grève "spontanée"...

La Libre ose titrer "Grève sauvage à Charleroi" mais revient dans son article avec un mouvement spontané. Le Soir se contente d'un laconique "Grève Spontanée"...

Vous n'avez rien remarqué? Ils utilisent le mot grève "spontanée" et pas "suprise". Mais c'est vrai... à la SNCB ou les TEC en grève à Charleroi... est-ce encore vraiment une suprise?

Ah oui... j'oubliais de vous mentionner le motif officiellement publié dans la presse.
La découverte d'illégaux à l'origine de la grève de trains...

La police d'Ostende a interpellé mercredi, vers 3 heures, 11 illégaux en gare d'Ostende. Les sans-papiers sont d'origine algérienne. Lorsque le groupe a aperçu la police, l'un d'eux à couru sur les voies. La circulation des trains a alors dû être immédiatement interrompue. C'est la découverte de ces illégaux qui a poussé le personnel d'entretien à faire grève. Ce n'est pas la première fois que le personnel est confronté à la présence de plusieurs illégaux en pleine nuit. L'action du personnel est terminée.


Oui... l'action du personnel Ostendais s'est arrêtée. Sans impact sur le traffic par ailleurs... mais là dessus, les Carolo ont embrayé... Avouez, ils sont fortiches quand même pour nous trouver des motifs de grèves!

Et le récap habituel :
10 mars : grève SNCB, un controleur agresse un passager et se fait arrêter par la police. Les syndicats s'insurgent que l'on arrête la victime... mensonger, l'accompagnateur était l'agresseur!
04 avril : grève des TEC, un bus connaît un problème technique, des vitres se brisent. Les syndicats relaient une rumeur d'agression et de tirs de fusil... mensonger un fois de plus.
07 mai : grève SNCB Charleroi. On a découvert des illégaux à Ostende sur les voies... je n'ai toujours pas compris le lien d'ailleurs.

... hummmm... ben oui, ça fait bien une grève par mois. Allez, je fais madame Soleil: "ne prenez pas le train entre le 2 et le 12 juillet. Mal vous en prendrait, point de destination n'atteindrai.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire