lundi 16 juin 2008

...le Hold Up légal...

Electrabel...

Ainsi donc nous avons appris il y a quelques semaines que le gouvernement belge ne parvenait pas à boucler son budget...

Ce qu'il y a de fantastique en Belgique c'est qu'on ne pense jamais trop loin dans ce cas, surtout si on est au Parti Socialiste. La solution est toute trouvée très rapidemment...
  • On limite une dépense?
  • On diminue le cadre pléthorique?
  • On augmente l'impôt (non, là quand même, ils n'osent plus trop...quoique... il ya une façon amusante de le faire ... sans le faire... voir l'indexation.)
Nenni! Il y a plus simple... il faut allez piquer les sous où ils se trouvent. C'est à dire chez ceux qui sont capables de bien gérer les moyens dont ils disposent et qui ont une trésorerie positive. J'ai nommé les entreprises privées et en l'occurence ici, j'ai nommé Electrabel...

Alors oui, je sais qu'Electrabel dispose d'une position dominante, que les Belges ont payé plus cher leur életricité pendant 20 ans pour pouvoir amortir plus vite les centrales nucléaires, etc etc. Tout ça, je le sais, je dis aussi que pour ça, on a un Gendarme appelé la CREG (Commission Regulatoire de l'Electricité et du Gaz) qui, si on lui en avait donné les pouvoirs, aurait pu améliorer la situation en imposant prix ou amendes. Mais non... on ne lui a surtout pas donné les moyens, vous pensez, à l'époque les communes touchaient un vrai pactole de la part d'Electrabel par le biais des Intercommunales de Distribution... mais c'est un autre débat.

Ici, point de mesure intelligente ni même de camouflage pseudo intellectuel, non non, on dit juste qu'on manque de 250 millions d'euro dans budget et qu'on va le prendre chez Electrabel. Ca, pour moi, c'est un véritable Hold Up! On entre dans une zone de non-droit, une zone d'incertitude juridique totale.

En bref, on vous demande de créer de la richesse, on vous la taxe. Mais en prime, on se permet de vous dire, tiens, vous avez quand même trop d'argent, nous, nous sommes incapables de créer de la richesse, ni même d'ailleurs de gérer convenablement ce qu'on nous donne... alors comme on a de nouveau fait un trou dans budget, on vient le combler en vous prenant des sous.

Electrabel devient le nouveau "Maurice Noël" (vous voyez la pub dans le métro? "Besoin d'Argent? Maurice Noël!") du gouvernement Belge, le remboursement et les taux d'intérêt en moins.

Ce qui est sur aussi, c'est que c'est super porteur électoralement, ça ne demande aucun courage, aucune réforme et ça dresse encore plus la population contre "ces salopards d'entreprises privées qui font rien qu'à vous piquer des sous". Quelle abérration... moi je ne suis plus chez Electrabel, j'ai changé de fournisseur dès la libéralisation... et tout le monde aurait pu faire pareil (on va pas rentrer dans le débat sur la capacité réelle à fournir de l'energie des fournisseurs alternatifs mais ça aurait en tout cas pu mettre la pression).

C'est un Hold Up, sans fondement juridique aucun. Contre lequel, tout citoyen démocrate devrait se dresser car il ouvre la porte à l'insécurité juridique pour les entreprises. Surtout, ne gagnez pas trop d'argent, ne soyez pas compétitif car nous pourrions, si nous avons un trou, venir vous prendre vos bénéfices sans même devoir nous justifier.

Pour que les entreprises se développent, il faut un cadre juridique, social et fiscal stable. Ce n'était pas le cas avant. Aujourd'hui, c'est pire, le gouvernement braque les entreprises sans même se masquer.

Indexation

Autre grand sujet actuel: l'indexation automatique des salaires. L'indexation des salaires, je ne suis pas vraiment pour, pas vraiment contre. Je pense que oui, il faut permettre aux travailleurs de conserver leur niveau de vie... mais en même temps, je me dis qu'il n'y a plus que trois pays au monde à la pratiquer et que malgré cela, dans les autres pays, les gens continuent à vivre bien et souvent même mieux qu'en Belgique.

Indexation et niveau de vie...

De manière coïncidente, il se trouve que deux statistiques sont sorties presque le même jour... La première parlait de l'inflation et qu'on atteindrait 5.23% (revu à 5.1% aujourd'hui) sur base annuelle... Et dans le même article de nous ré-asséner à coup de massues: la vie chère, la diminution du pouvoir d'achat...

La deuxième concernait les vacances. Le Belge n'est jamais parti plus ni n'a jamais dépensé plus de sous que cette année pour partir en vacances.

Alors je veux bien qu'on se plaigne du prix des tomates... mais quand dans le même temps, on se rend compte que la liste des dépenses somptuaires ne diminuent pas, et même augmentent, j'ai un soucis. Et si le problème du pouvoir d'achat ne venait pas du prix des aliments et du pétrole mais des petits luxes dont on ne sait plus se priver? La frustration semble être devenue l'inconnue du siècle. Tels des enfants gâtés, on refuse de se priver.

Je suis passé chez des amis qui se plaignaient du prix du panier... et j'ai regardé autour de moi... écran plat dernier cri (au passage soit dit, énergivore...), Belgacom TV, nouveaux GSM's, les vacances à l'autre bout de la planète...

Alors que le prix du panier augmente, je veux bien. Mais il faudrait aussi que les gens cessent de croire que tout est acquis. Non, rien n'est acquis, nous avons des choses hic et nunc dans un référentiel donné. Les référentiels changent en permanence, si vous ne vous adaptez pas... (le suite, voir Darwin...).

Au passage, c'est tout pareil pour l'Etat... plutôt que de se plaindre qu'il ne parvient pas à boucler le budget. Plutot que de chercher où prendre l'argent, il ferait mieux de voir quelles dépenses il peut limiter.

Indexation et Hold Up fiscal

... vous savez pourquoi le gouvernement défend l'indexation? Non?

En tout cas, pas pour les travailleurs, ça je peux vous l'assurer. En réalité, notre Etat défend l'indexation des salaires pour lui... En effet, l'indexation se fait sur les salaires... et non sur les tranches imposables (ce qui serait pourtant juste n'est ce pas?)

Prenons l'exemple suivant:

  • imaginons que la tranche 10.000 euro à 15.000 euro soit taxée à 30%
  • que la tranche 15.000 euro à 20.000 euro soit taxée à 40%
  • nous sommes indexé de 2%

Si vous gagniez 15.000€, taxé à 30%, le montant de votre indexation, soit 300 euro, va être taxée à 40%...

  • Si le système était juste et bien conçu, les tranches imposables évolueraient avec lui.
  • Ainsi, nous serions imposé à 30% sur les revenus compris entre 10.200 euro et 15.300 euro
  • non seulement, on protège vraiment votre pouvoir d'achat
  • mais en plus, les tranches s'élargissent avec le temps, conservant dès lors une vraie progressivié de l'impôt.

Perversion de l'indexation belge

En Belgique, le système a été conçu de tel manière que:

  • vu l'étroitesse des tranches, nous sommes presque en situation de flat tax
  • qu'on l'aggrave encore en diminuant le nombre de paliers
  • que contrairement à bien d'autre pays, notre flat tax est confiscatoire avec un taux de 50%
  • que si on reprend l'exemple ci-dessus, le fait de taxer à 40% les 300 euro de revenu "complémentaire", est une façon de vous taxer plus sur un même montant. En effet, les 300 euro sont censés compenser votre perte de pouvoir d'achat et maintenir votre salaire actuel. Or, ce même salaire, de manière actualisée est taxé plus après l'indexation...

La situation est tellement mal faite que vous êtes taxé à 25% dès les 6500 euro brut annuel atteint! QUI PEUT VIVRE AVEC 6500 euro par an... et être taxé encore bien?

Les quotités exemptées d'impôts n'ont pas non plus évoluées avec l'indexation... En clair, l'indexation belge est une façon de permettre à l'Etat de vous taxer plus, sur un même revenu, sans lever de nouvel impôt! C'est cruel mais c'est légal...

Voilà la raison réelle pour laquelle l'Etat protège l'indexation.

"Augmenter le salaire brut"

Toujours sur le même thème, il y avait ce dimanche un débat sur le pouvoir d'achat... D'abord, j'ai entendu beaucoup de ... restons polis, sotises sur le plateau, des inepties, des mensonges éhontés émanant de personnes incompétentes situées plutôt sur la gauche de l'échiquier.

Ensuite, les propositions syndicales, PS ou CDh vont toutes dans le sens d'un nouvel hold up fiscal des entreprises. C'est effrayant, ça fait peur.

Ainsi, ils insistent lourdement sur le fait que l'on doit augmenter les salaires bruts... En bref, comme montré ci-dessus:

  • alourdir l'ardoise fiscales des ménages.
  • Plomber encore un peu plus la compétitivité de nos entreprises (pour un salaire brut de 100, l'employé touche 50 net mais l'entreprise paie 130 charges patronales comprises...)
  • donc, c'est aussi alourdir l'ardoise fiscale des entreprises, pour une efficacité sur le pouvoir d'achat qui n'est pas démontré. Une fois de plus, comment ils font dans les pays qui n'ont pas l'indexation? Ils meurent tous de faim alors?
  • causer encore une baisse certaine de la compétitivité.

Ils me semblent que les personnes qui nous dirigent confondent entreprises du BEL 20 et PME-TPE (soit 80-90% du tissus entrepreneurial). Et donc, pensent que toute entreprise fait des super-bénéfices, spolie l'ouvrier et fait de la fraude fiscale. Quelle méconnaissance coupable de notre tissus économique.

De ce tissus économiques qui permet encore à notre etat de pérorer et de financer des gabegies sans nom ainsi que pléthore de fonctionnaires. Insister lourdement comme il le fait sur les meilleures façon de barquer les entreprises est encore le meilleur moyen de nous voir fermer, délocaliser ou demander à devenir fonctionnaire.

Réforme réforme réforme

Une fois de plus, le seul vrai courage politique n'est pas de faire de la démagogie et du populisme mais c'est de mettre l'Etat au régime, de diminuer les règlementations et le nombre de normes qui sortent chaque années (66.290pages au moniteur en 2007).

Il est temps d'être lucide, d'être courageux.

L'Etat doit être mis au régime et les gens doivent aussi apprendre la frustration. Non, tout n'est pas toujours acquis, oui, il y a une crise. Au lieu de vous plaindre du prix des tomates, voyez quelles sont les dépenses non nécessaires que vous pourriez couper... Tout comme l'Etat.

2 commentaires:

  1. Toujours très bien structuré et très bien documenté (je me demande comment tu fais?).
    Bref un bon article de plus :)

    RépondreSupprimer
  2. mmm. Vous mélangez un peu tout non ? L'impôt sur les entreprises, l'impôt sur les personnes physique...

    La manne financière engrangée pour le démantèlement des centrales nucléaires - et qui ne seront pas démantelées finalement -, placé à un taux honorable de 8% rapportera 168 000 000 d'euros à Electrabel.

    Saviez-vous que cette année encore, electrabel ne paiera pas d'impots ?

    Si votre analyse est juste, l'acquisition d'Electrabel par la France ne serait qu'un geste social de nos amis d'outre Quiévrain..

    Ce dont on peut douter.

    Pour revenir sur la taxation, voyez les données de l'ocede sur les pays du nord. Ils assurent qu'un taux de taxation élevé est synonyme de développement économique. Que vous le vouliez ou non.

    Cependant je vous rejoins sur l'inégalité du taux d'imposition des personnes physiques versus imposition des entreprises.

    Merci pour votre article.

    RépondreSupprimer