vendredi 5 juin 2009

Drôle de Campagne...

J'ai rarement vu une campagne plus mal menée (et malmenée) que cette campagne Euro-Régionales...

J'ai honte pour le "spectacle" que nous avons reçu... Honte car nos résultats auraient pu ressembler aux résultats hollandais. C'est une chance qu'on a en Wallonie, nous n'avons pas de parti "populiste" structuré... Mais quid de la Flandre?

De toute manière, le résultat que l'on recevra ne sera que le reflet d'une campagne désastreuse, d'un désaveu de la politique, d'une perte de contact entre réalité citoyenne et réalité politique ou politicienne.

Voter ou pas?

Je ne vous le cache pas, cette année, pour la première fois, j'ai failli ne pas aller voter. Pour la première fois, je suis arrivé à un niveau de dégoût de la démocratie imposée que j'ai bien failli m'abstenir.

Démocratie imposée? Imposée car nous sommes obligés de voter. De légitimer des élections qui ne sont pas démocratiques.

Ce n'est pas le citoyen qui fait les listes électorales, pas lui qui les valide.
De même, quelque soit le résultat des votes, on a déjà vu des unions de perdants...
Ne pas voter... car je ne retrouve aucun parti qui me correspond... même de loin. Un gros sentiment quand tout les programmes sont les mêmes et en tout cas peu innovants.

Parce que, quand on connait les règles électorales, contester n'est pas si simple... ainsi, un internaute m'avait interpellé en me les rappelant...
En bref...
  • Ne pas voter : statistiquement vous renforcez la majorité. En prime, vous pouvez juste la fermer pendant 4 ans (c'est la raison pour laquelle je voterai, je refuse d'etre réduit au silence!)
  • Voter nul : dans le cadre du vote papier, vous savez voter nul.. l'effet est le même que si vous ne votez pas, vous renforcez la majorité, c'est mathématique... dans le cadre du vote électronique, cette possibilité vous est ôtée.
  • Voter blanc : non, votre vote ne vas pas à la majorité. Le vote nul est comptabilisé à part mais l'effet mathématique reste le même... ce sont les autres qui décident pour vous.
  • Voter pour un petit parti : je rappelle qu 'en Région wallone 12 listes se présentent (quoi? ça vous choque de le découvrir? On y reviendra). Le problème est que si le parti en question n'atteint pas les 5%, la répartition des sièges se fait entre les grands partis. Eh oui... votre voix compte... mais pas toujours!

Bref... au vu de cela... autant voter même si contester devient trèèèèès difficile.

Combien de listes dites vous?

Vous avez bien lu il y 12 listes qui se présentent. Alors admettons que vous voulez contester, comme dit plus haut, il faut que le parti en question atteigne les 5% et déjà ce n'est pas gagné.

Il faut pour cela que le parti se fasse connaître... mais diable... il semble que:

  • les panneaux électoraux restent réservés aux 4 grands partis
  • l'espace médiatique restent une zone réservée aux 4 grands partis qui ont un temps de parole totalement disproportionnés
  • que le financement est prévu pour ne profiter qu'aux partis déjà en place! En effet, les partis recoivent un financement en fonction du nombre de voix reçue aux dernières élections. Bref, ils ont dès lors plus de moyen financiers pour communiquer tout au long de la législature aussi.

Pas très joli hein? Encore que remarquez, si le citoyen n'est pas encore entièrement rebuté, il peut encore aller rechercher lui même. Ce que j'ai fait et ne m'a pas fort convaincu. On dira juste que j'ai eu des suprises, y compris dans les programmes de grands partis, les plus "innovants" ou les plus "orientés entreprises" n'étant pas toujours ceux qu'on croit.

Une campagne populiste et désorientée partout...

La campagne n'a ressemblé à rien. Invectives, insultes, affaires, mélanges des genres et j'en passe... et ce pas uniquement en Belgique. Cette pauvreté du débat et des idées ne peut qu'engendrer un désaveu de la classe politique! Je note par ailleurs avec intérêt l'absence complète du débat européen, quelque soit le pays.

J'entends déjà en resultat dans les sondages un taux inégalé d'abstention et un taux record d'indécis à la veille du scrutin. C'est hallucinant.
Je constate par ailleurs une percé importante des populistes aux Pays-Bas.

Bien entendu, on accusera l'électeur d'être "idiot", "anti-politique primaire", de "céder au populo-demago-poujadisme" et autre stupidité. Mais au final, c'est le politique qui a donné le baton pour se faire battre. Et bien fort encore bien.

Non, le "peuple" n'est pas anti-politique, c'est le politique qui a oublié qu'il était élu, payer par et pour le peuple. Le politique est déconnecté de toute réalité. L'anti-politisme est alimenté par l'attitude dénigrante et hautaine des élus, par leur mauvaise gestion et leurs mauvaises moeurs. Non, ce n'est pas le citoyen qui est "con"... En d'autre temps et avec moins de confort de vie, je pense que certains élus se seraient retrouvés pendus haut et court.

On vote pour quel niveau???

Je rappelle que l'on vote pour les Régionales, les Communautaires et les Européennes. Pourtant, regardons la campagne en Belgique tout simplement:

  • Qui a suivi une campagne "européenne"?
  • Quels sont les idées pour l'Europe?
  • Quels ont été les débats organisés autour de la question européenne?
  • Pourquoi s'acharne-t-on à faire le bilan du fédéral alors même que l'on vote aux régionales?
  • Pourquoi les questions dans les débats confondent-elles profondémment tout niveau de compétence? On parle politique fédérale alors qu'on n'a que des compétences régionales ou communautaires?
  • Aujourd'hui on parle déjà de remanier le Fédéral après les prochaines élections...
  • Si par ailleurs se cas se produisait, on aurait une situation amusante comme le référendum Irlandais :
  • ==> vous pouvez voter... mais si vous votez "mal", on va vous gronder et on vous redemandera de voter jusqu'à ce que vous votiez bien! C'est un véritable déni de la souveraineté du peuple...

Que demain nos politiciens ne s'étonnent pas des résultats, ne s'étonnent pas du désintérêt croissant et de la déconnection toujours plus pregnante. Ils en sont les responsables directs... et les médias en auront été leurs complices durant toute la période.



UPDATE : La Libre Belgique révèle que le Ministre de la Justice ne prendra aucune sanction contre les personnes n'allant pas voter. Il s'engage à ce que personne ne soit poursuivi...
... à quoi bon alors maintenir le vote obligatoire?
...à quoi bon alors maintenir des sanctions qui ne sont pas appliquées? (enfin, ça, c'est pas neuf...)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire