lundi 10 février 2014

Stade, bureaux et immobilier bruxellois (19/06/2013)


Semaines riches en rebondissement dans le cadre de l'immobilier bruxellois, pour ne pas dire bruxello-wallon depuis qu'André Antoine monte au créneau...
Stade nationalo-regiono-communautaire
Mon estimé collègue Jo Poulitzer vous avait récemment parlé de notre futur stadenationalbruxelloisflamand, ah non, bruxello-wallon aux dernières nouvelles dans l'article "Vlaanderen Stadion". Encore une de ces merveilleuses inepties à la belge où la Région Bruxelloise décide de faire construire le futur stade National en Région Flamande... Si vous n'êtes pas Belge, ne cherchez pas à comprendre, seuls les lecteurs ayant suivi un doctorat en politique institutionnelle ont des chances d'y voir clair, pour les autres, comprenez seulement qu'une Région décide de l'affectation du pognon de la nation pour nourrir une autre Région qui pourrira la vie de tout qui n'est pas de la-dite Région. Enfin, plus ou moins. J'ai pas fait de doctorat en science politique, suis pas prêt de m'en sortir.
Toujours est-il que du coup, la troisième Région Fédération Wallonie Bruxelles (désolé, je vous avais dit que c'était compliqué), qui n'avait pas été consultée nous coule maintenant un bronze en la personne de son Ministre des Sports André Antoine. En effet, pour lui, Bruxelles (ne me demandez pas s'il parle de la Ville, de la Région ou de l'Agglomération hein...) n'a pas la compétence sportive et n'aurait pas droit à se prononcer. Vexé de n'avoir pas été consulté, Antoine prédit donc la mise en bière du projet.
Avouons que la critique ne manque pas de sel de la part d'un Ministre nous ayant vendu un Centre Sportif de Haut Niveau. Centre qui a d'abord fait l'objet de nombre de marchandage entre les différentes baronies wallones (je te file une gare à Mons si tu m'offres Liège 2017 contre ton centre sportif de LLN...) et dont l'ambition se réduit ensuite à peau de chagrin.
Si un projet à bien été mis en bière, c'est celui du Ministre Antoine. Mais peut-être ambitionnait-il soudain d'intégrer le Centre Sportif de Haut Niveau au futur Stade National, renforçant ainsi son usage et le rentabilisant au mieux dans un soucis de saine gestion des deniers publics ?
82.000 m² de Tours de Bureaux
Aujourd'hui, c'est Geoffroy Coomans qui nous annonce :
coomans
Annonce qui me semble pour le moins inepte quand on sait que Bruxelles, ce sont 12 millions de mètres carrés de bureaux dont 9%, soit un peu plus de 1 millions de mètres carrés, sont durablement disponibles. Geoffroy Coomans précise d'ailleurs dans la foulée :
coomans2
Aujourd'hui, à Bruxelles, ce qu'il manque avant tout, ce sont des logements. Au point que nombre de projets sont en cours pour transformer des espaces de bureaux disponibles en logements. Dans le même temps, la Région avait prévu la constrution de 5.000 logements, elle n'atteint péniblement que 1.200 cette année. 
Quelles actions pour quelles urgences ? Je crains qu'une fois de plus, les pouvoirs publics ne visent à côté de la plaque. 
Immobilier, c'est pour la voyage scolaire du Mipim ?
L'explication se trouverait-elle à Cannes ? C'est vrai...les projets de Tours, c'est tellement plus chics au Mipim. Mipim où les Belges dénottent chaque année par des délégations pléthoriques, bien au dessus du nombre moyen des autres pays. En chiffre, cela donne une délégation de... 850 personnes dont 7 ministres francophones et leurs collaborateurs, 4 gouverneurs de provinces (ah, oui, il y aussi les provinces), 5 bourgmestres, encore plus d'échevins sans compter les intercommunales et autres sociétés publiques d'investissement.
Le Mipim...ce voyage scolaire pour édiles belges.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire